A votre écoute : 05 57 26 09 00 !

Intimité féminine
20 janvier 2022

Le préservatif buccal : un allié pour vous protéger contre le VIH et les MST/ IST

préservatif pour la langue: la digue dentaire pour éviter les ist et mst

Nombreux sont les jeunes qui ne sont pas au courant des risques de certaines pratiques sexuelles comme le cunnilingus, l’anulingus ou encore la fellation, catégorisés comme du sexe oral (de la bouche au sexe) et ne savent pas comment se protéger des MST, IST ou du VIH malgré les différents moyens de prévention mis en œuvre.

Points à retenir de cet article.

  • « Je prends conscience que les IST/MST sont transmissibles lors des rapports oraux-génitaux. »
  • « J’utilise une digue dentaire (preservatif buccal) pour un cunnilingus ou un anulingus »
  • « J’utilise un préservatif pour une fellation »

Pratiques bucco-génitales : faut-il se protéger ?

Certains pensent qu’il est possible d’attraper le VIH ou des IST/MST uniquement par pénétration. Cette idée reçue est fausse. Les pratiques bucco-génitales (de la bouche au sexe) sont toutes aussi dangereuses lorsqu’elles ne sont pas protégées.

« Le cunnilingus transmet-il le VIH ? »

  • Une femme qui reçoit un cunnilingus ne peut pas être contaminée car la salive de son/sa partenaire ne transmet pas le VIH.
  • Une personne qui fait un cunnilingus ne peut pas contracter le VIH, (excepté en présence de règles ou de blessures) mais peut attraper certaines IST comme la syphilis ou la blennorragie.

D’autres se demandent, « et l’anulingus, quels sont les risques ? »  L’anulingus n’est pas une pratique à risque concernant le VIH (on ne peut pas attraper le VIH en ayant eu un contact langue/anus avec une personne atteinte du sida).  Mais il peut en revanche transmettre certaines maladies comme la syphilis, l’hépatite A, ou divers microbes intestinaux. Il est alors conseillé de se protéger.

La fellation, en revanche, si elle n’est pas protégée, est la pratique qui entraine le plus de risques pour attraper le VIH : plusieurs liquides peuvent entrer en contact avec la muqueuse buccale comme le liquide pré-éjaculatoire et le sperme. C’est pourquoi il faut utiliser un préservatif.

Des rapports oraux-génitaux peuvent transmettre plusieurs IST comme :

  • L’hépatite B ;
  • La syphilis ;
  • La gonorrhée ;
  • La chlamydiose ;
  • L’herpès ;
  • Le papillomavirus.

Vous pouvez enlever toute protection à partir du moment où :

  • Vous et votre partenaire avez fait les tests de dépistage avec résultats concluants : négatif au VIH et aucune présence d’IST/MST.
  • Si vous et votre partenaire êtes en relation exclusive (un seul et même partenaire).

 

Cunnilingus, anulingus, fellation : comment se protéger des MST, IST, VIH.

Il est alors indispensable de se protéger du sida et des différentes IST lorsque l’on pratique un cunnilingus, un anulingus ou une fellation, mais comment ? Nous allons tout vous expliquer.

Preservatif buccal : se protéger du sida et des IST lors d’un cunnilingus ou anulingus.

Connaissez-vous la digue dentaire, aussi appelée « preservatif buccal » ? C’est le seul moyen de prévention et protection contre les MST, IST et le VIH lorsque l’on pratique du sexe oral. Il existe alors la digue dentaire Oralsafe.
Pour embrasser ou lécher la vulve ou l’anus de votre partenaire sans craintes et en toute tranquillité, utilisez un preservatif buccal.  Il s’agit d’un carré de latex, que vous posez sur la vulve ou l’anus. Ce préservatif buccal n’est pas encombrant et ne gêne en aucun cas la pratique.
Comment utiliser la digue dentaire Oralsafe ?

  • Enlevez la digue dentaire en latex de son enveloppe.
  • Humectez la zone du vagin ou la zone anale avec un gel lubrifiant.
  • Placez la digue dentaire Oralsafe sur l’entrée du vagin ou sur la zone anale.
  • Pendant le sexe oral, maintenez le tissu bien placé.
  • Ne jamais jeter le carré de latex dans les WC mais avec les ordures ménagères.

Il est indispensable de changer le preservatif buccal à chaque fois que vous changez de zone. (Ne pas utiliser la même pour la vulve et pour l’anus). Si vous êtes allergique au latex, privilégiez la digue dentaire Oralsafe en polyuréthane sans latex.

Vous pouvez vous procurer un préservatif de langue, en pharmacie, dans certains sex-shop ou sur internet.

Fellation : utiliser un préservatif pour se protéger du sida.

Faire une fellation, c’est s’exposer au risque d’attraper le sida ou autres IST et MST. Comme pour le cunnilingus et l’anulingus, il est indispensable d’adopter les bons reflexes et de se protéger avec un préservatif, qu’il soit masculin ou féminin. Pour plus de plaisir et de fantaisie, n’hésitez pas à choisir un préservatif adapté : non lubrifié, sans réservoir ou encore parfumé ou fluorescent. Il est possible de s’amuser et de se faire plaisir l’un et l’autre, tout en se protégeant.

« Je ne me suis pas protégée lors de mon rapport oral, que faire ? »

Si vous avez eu un rapport sexuel oral sans préservatif ou digue dentaire, il est fortement recommandé de faire un test de dépistage. Pensez bien à préciser au professionnel de santé quelles sont vos pratiques sexuelles afin qu’il réalise le test dans la bouche et la gorge en plus de la prise de sang.

preservatif naturel rfsu

capote pour langue oralsafe

 

Article suivant